Pour Noël, 10% de remise et 10% reversés à l’UNICEF

Les draps et linges de maison ont une histoire lointaine, technique et symbolique que Doran Sou chérit. Nos collections de linge de lit perpétuent cet art de vivre, le bien-être qu’il insuffle et l’importance que l’on accorde aux objets du quotidien.

 

Une histoire de techniques

Si l’on sait que les pays du Nord fabriquaient du linge 1 500 ans avant J-C, les textiles sont alors en laine, lin ou chanvre et de qualité très inégales. Le mot « linge » vient d’ailleurs du latin « linteum », lui-même tiré de mot « linum, lin ». À cette époque, les draps sont sommaires et surtout pratiques avant d’être confortables.

Dès le Xème siècle, l’apparition de nouvelles techniques de tissage permettent de produire des étoffes et draps en grande quantité. La fabrication du textile devient alors petit à petit l’activité moteur des pays d’Europe jusqu’au XIXème siècle. Chaque région développe son savoir-faire en fonction de ses cultures de fibres végétales et de ses élevages d’animaux laineux. Une compétition intense qui s’accentuera avec l’arrivée d’autres matières de qualité, venues du Moyen Orient et d’Asie, comme la sensuelle soie.

 

Vivre dans du coton

L’apparition des fibres de coton au XVIII siècle va révolutionner le textile et notre quotidien. Les draps deviennent plus fins, plus légers, sophistiqués et imprimés, jusqu’à devenir des biens ostentatoires. Comme les Romains avant eux, les rois de France aimaient recevoir depuis leur lit, recouverts de draps précieux et de riches baldaquins, pour impressionner leurs invités.
Personnellement, nous ne serions pas contre l’idée de reprendre cette habitude certains lundis !

 

Pendant longtemps dans les grandes maisons, les linges de lit en coton et en lin sont réservés aux maîtres tandis que les draps en chanvre, plus rêches, vont aux domestiques. Il faudra attendre quelques améliorations techniques pour que les draps et linges de lit que l’on connait aujourd’hui entrent dans tous les foyers au XIXème siècle. Le drap devient un objet social et s’ancre alors dans diverses coutumes : cérémonie, baptême, nuit de noces, … Des moments où, si l’on y réfléchit, on tire la couverture vers soi.

Le trousseau, un symbole de famille

De toutes ces nouvelles traditions : le trousseau est notre préférée. Cette collection de linges offerte aux jeunes femmes lors de leur mariage est un symbole familial et social fort. Ces linges étaient la plupart du temps fabriqués, décorés et personnalisés par les familles et les jeunes femmes elles-mêmes, jusqu’à ce qu’elles quittent le domicile parental. Ils étaient destinés à les accompagner toute leur vie et partager leurs moments les plus heureux comme les difficultés.

Un trousseau se compose à l’origine de lingeries, de draps de lit et de linge de table. Au XVIII et XIXème siècle, Il n’était pas rare d’exposer son trousseau finalisé aux voisins, ou de le présenter lors de la fête de mariage pour les familles les plus bourgeoises. Véritable enjeu à l’époque, dans certaines régions les familles avaient pour coutume de réserver un champ de lin à la naissance d’une fille, pour confectionner son trousseau.

« Offrir des draps, c’est offrir des moments.»

De toutes ces nouvelles traditions : le trousseau est notre préférée. Cette collection de linges offerte aux jeunes femmes lors de leur mariage est un symbole familial et social fort. Ces linges étaient la plupart du temps fabriqués, décorés et personnalisés par les familles et les jeunes femmes elles-mêmes, jusqu’à ce qu’elles quittent le domicile parental. Ils étaient destinés à les accompagner toute leur vie et partager leurs moments les plus heureux comme les difficultés.

Un trousseau se compose à l’origine de lingeries, de draps de lit et de linge de table. Au XVIII et XIXème siècle, Il n’était pas rare d’exposer son trousseau finalisé aux voisins, ou de le présenter lors de la fête de mariage pour les familles les plus bourgeoises. Véritable enjeu à l’époque, dans certaines régions les familles avaient pour coutume de réserver un champ de lin à la naissance d’une fille, pour confectionner son trousseau.

En novembre, dès 100€ d’achat, Doran Sou vous offre une serviette invité. Et si vous hésitez à choisir pour vos proches, pensez au bon cadeau Doran Sou, une manière d’être sûr de faire plaisir. Disponible en ligne dès le 1er décembre.