“Je me sens doublement désirée, l’ambiance est intense.”

Doran Sou aime partager avec vous les histoires entendues lors de ses rencontres, des moments personnels où la féminité rencontre la sensualité, pour libérer tous vos désirs. C’est ainsi que Virginie, heureuse femme mariée, nous a raconté une nuit aussi agréable que troublante.

Juste avant les grands départs en vacances d’été, l’entreprise de mon mari organise un cocktail où tous les employés sont conviés. Cette soirée est toujours agréable : nous discutons de l’été à venir, des pires et des meilleurs moments de l’année écoulée… mais surtout je découvre les nouvelles personnes arrivées dans l’entreprise.

Cette année, mon mari me présente ainsi à une nouvelle associée : une femme d’une cinquantaine d’années, lumineuse, grande, avec beaucoup de style. Intérieurement, je m’étonne qu’il ne m’en ait jamais parlé mais j’essaie de ne pas m’agacer. Je sais qu’il aime ce style de femmes. Je la découvre charmante et sympathique, si bien que quelques minutes après notre rencontre, nous rions déjà des similitudes entre nos maris. Le sien nous rejoint justement avec deux coupes de champagne dans les mains. Il se présente à moi et s’appelle Marc. C’est l’exact pendant masculin de son épouse : grand, les yeux clairs, moderne dans son pantalon ajusté qui souligne ses formes et sa chemise légèrement déboutonnée sur son torse, poilu juste comme j’aime. Je me rends compte que je le dévore des yeux et devient aussitôt pivoine. Quand il s’approche pour me faire la bise, il dépose un vrai baiser de ses lèvres charnues sur chacune de mes joues en feu. Gentleman, Marc nous tend, à sa femme et moi, les deux verres qu’il avait commandés. Puis mon mari l’entraine en direction d’un nouveau serveur. Je les suis du regard en me disant qu’ils sont tous les deux aussi séduisants. Le cocktail se poursuit et nous passons de groupe en groupe, sans recroiser ce couple fascinant.

Vers minuit, enfin allongée sur les draps fraîchement changés de mon lit, je repasse la soirée dans ma tête en attendant mon mari. Il me rejoint vite et je comprends immédiatement dans son regard qu’il a une idée derrière la tête. Sans savoir comment, Marc apparait derrière lui et avance à ses côtés. Ils ont l’air détachés l’un de l’autre, sans attirance mutuelle, mais me regardent tous les deux depuis le pied du lit. Je me sens doublement désirée, l’ambiance est intense. Jamais je n’avais envisagé ce genre de situation auparavant, de près ni de loin. Pourtant mon mari semble réellement heureux de ce qui arrive.

Tous les deux commencent doucement à me caresser et remonter petit à petit ma chemise de nuit. Je m’abandonne sous leurs quatre mains et me retrouve rapidement nue sur le drap. Je prends alors le visage de mon mari pour l’embrasser pendant que celui de Marc plonge entre mes cuisses. Chacune de nos actions en entraine une nouvelle encore plus forte. Je me laisse aller, couverte de caresses par l’un, de sucions par l’autre, et ouverte à tout. 

“Nous gémissons de concert et jouissons simultanément.”

Nous nous entremêlons et les deux hommes se concentrent sur mon plaisir. Nous sommes tellement excités que je mélange leurs corps, ne sachant plus à qui sont ces pectoraux ni ce sexe bandé.  Mes seins, ma nuque, mes reins, le moindre centimètre de mon corps leur est offert. Nous gémissons de concert et jouissons simultanément. Nous retombons alors tous les trois sur le drap pour profiter de la satisfaction qui nous envahit. Mon mari m’embrasse délicatement sur l’épaule et me réveille à ce moment précis.

Le lendemain, je n’arrêtais pas de me demander si un jour j’oserai.