Douce et sauvage, découvrez notre dernière matière essentielle et haut-de-gamme : la percale de coton bio.

5 février 2021

Troisième et dernière matière phare de notre collection Régénérations, la percale de coton bio est finalement disponible. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler mais connaissez-vous ses propriétés ? Synonyme de douceur, de durabilité, de résistance, mais surtout de grande qualité, nous sommes très heureuses de vous dévoiler enfin notre gamme 100% percale de coton bio. Découvrez sa petite histoire.

Un « basique », oui, que nous souhaitions faire rimer avec qualité et durabilité

La percale de coton est perçue comme un « basique » dans le linge de lit. Pourtant, c’est une matière qui répond à un cahier des charges exigeant. Pour définir la qualité d’une percale de coton, on se réfère souvent à un indicateur : le nombre de fils tissés par cm2. Plus ce nombre est élevé, plus la matière sera de qualité. Un tissage serré offre une plus grande résistance, donc durabilité. Sonia nous rappelle : « La percale de coton est sans aucun doute un essentiel, pas toujours haut-de-gamme. Depuis des générations, c’est une matière très appréciée dans le linge de lit pour sa grande douceur et son confort. »

Nous l’intégrons aujourd’hui à notre collection Régénérations, toujours avec un coton issu de l’agriculture biologique, des fibres longues, cultivé en Inde. Notre percale est tissée avec des fils très fins afin d’obtenir un tissu dense (91 fils/cm2), un compromis idéal pour permettre une bonne perméabilité. D’après Sonia, « ce tissage serré lui confère une excellente solidité, un toucher doux, d’autant plus que nous avons peigné la fibre avant sa filature. Nous l’intégrons à cette collection, d’une part parce qu’il s’agit d’une matière que j’affectionne beaucoup et d’autre part parce que nous avons reçu beaucoup de messages nous réclamant notre percale. Il nous semblait donc important d’écouter nos clients et de respecter leurs souhaits. »

Les avantages de notre percale de coton bio

La percale de coton bio offre un confort sans pareil… Tout réside dans sa grande légèreté : elle est fraîche, absorbante, et offre une grande sensation de douceur. « C’est une matière lisse, soyeuse, ultra-douce, raffinée… » nous confie Sonia. C’est, d’ailleurs, la raison pour laquelle on la préfère souvent l’été, lors des grandes chaleurs.

De plus, elle offre un gage de durabilité et de qualité grâce à un choix de matières premières d’exception. Sonia développe notre fabrication, propre à Doran Sou : « Nous utilisons exclusivement du coton indien issu de l’agriculture biologique pour deux raisons : c’est l’un des seuls pays producteurs de coton à longues fibres certifié GOTS et donc sans OGM. L’Inde est le second producteur de coton au monde après la Chine et le premier producteur de coton bio certifié. Cela nous permet de garantir une consistance dans le temps tout en répondant à nos besoins de production. Aux prémices de notre collection, nous vous avions expliqué en détail la transition encore lente et complexe vers une culture du coton 100% biologique. » La confection de notre percale de coton bio reste et restera donc responsable et raisonnée, toujours confectionnée dans notre atelier en Espagne. En d’autres termes : pensée pour votre bien-être et celui de notre planète.

Enfin, l’entretien de cette matière exceptionnelle reste très facile, un facteur non négligeable qui contribue sans doute à son succès. Il est courant d’entendre que plus les draps sont lavés, plus ils gagnent en douceur. Sonia répond : « C’est vrai, mais pas plus pour la percale de coton que pour le métis de lin, par exemple. C’est valable pour toutes les fibres naturelles de qualité : plus elles sont lavées, plus elles s’assouplissent.

Dans notre démarche réfléchie et tournée vers le respect de l’environnement, nous avons décidé de ne plus laver la percale car nous pensons que cela n’apporte rien de plus au produit qui est déjà extrêmement doux. Ayant conscience que nos clients ont tendance à laver un linge neuf avant de l’utiliser, nous ne souhaitions pas prendre part à cette pratique qui pollue inutilement. »

De nouveaux imprimés synonymes de pérégrinations

Vous nous avez souvent réclamé notre imprimé Palmiers sur les réseaux sociaux. Comme une envie de voyager et on vous comprend, encore plus aujourd’hui… Cela tombe bien, notre collection tout entière lui est dédiée. Notamment à l’Asie, plus particulièrement à l’Inde. Les plus initiés reconnaitront probablement les noms donnés aux imprimés de cette gamme.

Cet imprimé Palmiers qui rend hommage à Goa, ses plages interminables, ses cocotiers, ses sourires, cet espace hors du temps qui prend autant les tripes que le cœur. Ce sont des souvenirs inoubliables, auxquels on souhaite plus que jamais se raccrocher. On ferme les yeux, on s’évade, on repense à cette odeur si particulière, celle qui nous saisit dès que l’on sort de l’avion. C’est magique. Une inspiration forte qui nous a guidée dans la création de nos imprimés.

 « Toute la collection Régénérations dans sa globalité invite au voyage. Elle a été inspirée principalement par l’Inde. Le traitement du motif est identique sur nos deux matières, mais le style est légèrement différent. Pour la percale, je voulais une fraîcheur évidente au niveau des teintes : écume, sable, tilleul et lagon et un exotisme plus marqué pour les imprimés. Mais tout en douceur et simplicité. »

Sonia nous livre des souvenirs ancrés : « Longtemps maintenant, je suis partie pendant un an parcourir l’Asie et l’Australie. Je me suis arrêtée pendant plusieurs semaines dans le sud de l’Inde. De Chennai à Madurai, puis longeant l’océan en train, tuk-tuk, à pied, à vélo, jusqu’à arriver à Cochin dans l’incroyable état du Kerala. Ce voyage en Inde a marqué ma vie, mais cette dernière destination a marqué mes souvenirs. L’Inde n’est pas un voyage facile, il faut être mentalement et physiquement préparé. L’Inde remue, l’Inde secoue. On se sent déboussolé au sens propre. On y perd ses codes, ses repères. La dureté de la vie est permanente, mais la beauté aussi. C’est cette dualité qui déconcerte. Le mélange des contraires. Rien n’y est facile. C’est une leçon d’énergie, de vie humaine. L’Inde s’est officiellement débarrassée des castes, mais elle continue à appliquer la ségrégation dans les pratiques sociales et culturelles. La liberté d’expression est entière, mais la corruption dévore l’administration et la police. La tolérance religieuse est la règle, mais les extrémistes sont à l’affût. L’égalité entre les sexes est inscrite dans la loi, mais la situation des femmes est souvent déplorable.

Et puis j’arrive dans le Kerala (terre des cocotiers), à Cochin précisément, pour démarrer mon expédition dans les backwaters, cette série de lagunes que l’on traverse en bateau. Et là, tout s’arrête, le temps n’existe plus, j’ai l’impression de me retrouver ailleurs. J’y trouve une douceur qui me semble presque extrême après ce que je viens de vivre. Je me laisse emporter dans cette nature sauvage, c’est le coup de cœur : l’humain, leur art de vivre, la nature. J’ai trouvé la paix dans cette dernière étape de mon voyage. Cette ultime partie a inspiré la collection Régénérations, qui est à son reflet : douce et sauvage. »

1

Pin It on Pinterest