Faire plaisir à Noël, avec des cadeaux durables et remplis de sens

17 novembre 2020

Il est aujourd’hui possible de faire rimer éco-responsabilité et durabilité, avec Noël et fêtes de fin d’année. Si cette période est souvent propice à la surconsommation et à l’abondance sous toutes ses formes, nous aimons penser qu’il est possible de changer nos habitudes et de revenir à l’essentiel, tout en gardant un esprit festif et magique pour petits et grands.

Et quel meilleur timing que ce très spécial Noël 2020 pour se recentrer sur l’essentiel, avec un contexte tout particulier qu’on espère favorable à une véritable prise de conscience…

Renouer avec la magie de Noël

On a tendance à l’oublier, mais avant l’ère de la surconsommation où “exister” passe par “posséder”, où l’on utilise des tonnes de papiers cadeaux, où le « Black Friday » fait carton plein, la période de Noël est avant tout une fête de Famille et de Partage. Chez Doran Sou, nous voulons redonner ses lettres de noblesse à cette belle période que sont les fêtes de fin d’année. « Chez nous, c’est une période dédiée à l’enfant, à l’enfance. Symbole de magie, un moment de complicité où l’on peut croire que tout est possible. » nous raconte Sonia.

En effet, la famille de Sonia est baignée de multiples traditions et coutumes culturelles : la fête des lumières avec Hanoucca, puis Noël avec ses traditions, sa cuisine, ses décorations… Très touchée par la mort de son grand-père survenue un 25 décembre, Sonia avoue avoir fui les fêtes durant de nombreuses années : « A la naissance de mon enfant, j’ai continué à voyager sans fêter cette période. Puis, mon fils grandissant, j’ai compris qu’il était important de transmettre cette tradition et magie que j’avais connu petite. Même parfois à l’autre bout du monde, où que nous soyons, nous vivons son enchantement. »

Fêter Noël de manière durable

Nous pouvons décider de fêter Noël de manière durable. Sonia nous donne quelques exemples. Aujourd’hui, de plus en plus de fleuristes proposent des sapins en pot de préférence bio, que l’on pourra replanter après les fêtes. Un choix écologique parmi tant d’autres ! Le meilleur choix reste le côté DIY. Sonia avoue avoir déjà eu des sapins, mais elle essaye d’orienter le choix de son fils sur autre chose. Elle nous confie : « L’année passée nous étions au Vietnam, notre sapin c’était… un dragon ! Une fois, à Miami, notre sapin était un petit palmier. Cette année, mon fils m’a demandé d’aller couper nous-même un sapin. Nous en avons beaucoup discuté, je voulais qu’il réfléchisse à cet acte qui n’est pas anodin. Finalement, nous avons opté pour décorer un petit tronc d’arbre. Nous l’avons trouvé cet automne à terre lors d’une balade en forêt. Aujourd’hui, il sèche en attendant de le décorer avec des mandarines, de la cannelle, des noix, des petits chocolats… »

Le calendrier de l’Avent, lui aussi, est en passe de devenir l’ultime objet de consommation de Noël, avec chaque année, son lot de marques – sans rapport avec Noël – ajoutant leur pierre à l’édifice. Calendrier de l’avent savons, thés, bières, cosmétiques… On perd complètement de vue le calendrier de l’Avent originel, plutôt réservé aux enfants, qui fait écho à l’attente des chrétiens lors du temps de l’Avent dans la nuit de Noël. Une tradition venue d’Allemagne, mais chaque pays d’Europe a son lot de coutumes et de fêtes. Dans les pays du Nord par exemple, on aime beaucoup les lutins de Noël. Chez Sonia on adore : « Notre calendrier de l’Avent c’est une histoire de lutins. Chaque jour un lutin vient apporter un petit objet, mot doux, douceur… Et il repart avec une offrande (nos décorations de Noël qui cette année seront sur notre « tronc sapin). Au réveil, jusqu’au 24, nous entendons notre fils courir dans la maison à la recherche du mystérieux cadeau… »

Enfin, la tradition veut que la table de Noël soit scintillante, colorée. Mais nous pouvons opter pour une décoration plus naturelle. Pour autant, il est important de ne pas culpabiliser. Souvent nous avons des décorations qui se transmettent de génération en génération et c’est très beau, c’est ça la magie de Noël. Mais évitons d’acheter des boules fabriquées à l’autre bout de la terre, optons pour une décoration nature, végétale, upcyclée… On peut également se tourner vers la seconde main, il y a largement de quoi trouver son bonheur sans participer à la surconsommation qui envahit les boutiques en fin d’année. « Chez nous, la décoration est assez minimaliste, juste quelques bougies. Mon fils a commencé des cours d’origami, nous allons décorer avec ses petites créations. Pas besoin de plus. Restons simple… » ajoute Sonia.

Faire plaisir, sans tomber dans la surconsommation

L’abondance de consommation de Noël passe surtout par les cadeaux. Et pourtant, il est tellement facile de faire autrement. Sonia partage sa philosophie : « Pour moi, il s’agit avant tout de faire plaisir. La quantité n’est pas d’actualité. Chez nous, il n’y a qu’un cadeau pour chaque membre de la maison. Je privilégie les plus éthiques et éco-responsables. Comme il est question de partage et que les plus défavorisés sont dans nos cœurs, nous faisons un don à l’UNICEF. Je regrette profondément cette abondance de consommation. La magie de Noël n’est pas seulement dans les présents, elle est surtout ailleurs et il faut se le rappeler. »

Nous pouvons faire le choix d’offrir des objets uniques, durables. Le cadeau prend alors un tout autre sens. Offrir du linge de lit par exemple, c’est toute une signification… Lorsqu’il est offert par des proches. Avant, on avait pour habitude de s’offrir des parures entre générations : une grand-mère à sa petite-fille, une mère à sa fille, une belle-mère à sa belle-fille… Offrir du linge de lit c’est intime et familial. « C’est un cadeau avec une notion de transmission, chargé d’émotions… » nous confie Sonia. « J’aime également la tradition du trousseau. J’ai lu récemment qu’à l’époque, on réservait des parcelles de culture de lin pour que dès la naissance d’une petite fille on puisse commencer à récolter, filer, tisser, confectionner le linge qui lui sera offert plus tard pour ses noces. C’est magnifique non ? »

Si aujourd’hui offrir une parure de lit ne s’inscrit pas forcément dans le cadre d’un mariage, cela s’inscrit sans contexte dans une démarche différente. C’est un cadeau durable, artisanal, intemporel. Un cadeau imaginé, créé et emballé avec amour, et qui, comme beaucoup de marques éthiques et artisanales, a une histoire bien à elle. Car Noël, c’est aussi de jolies histoires, et pouvoir raconter le présent que l’on offre, c’est déjà redonner des lettres de noblesse à cette belle période.

Et si l’idée de choisir une parure pour vos proches vous paraît trop personnelle, pourquoi ne pas opter pour une carte cadeau ? (Très prochainement disponible sur notre site).

1

Pin It on Pinterest