Le rituel du bain à travers le monde ou l’art de se régénérer 

4 juin 2021

Le rituel du bain à travers le monde ou l’art de se régénérer 

4 juin 2021

L’eau est un élément essentiel à notre équilibre, si particulier qu’il en est presque sacré. Bien sûr, c’est aussi un enjeu majeur quand il s’agit de penser à  la préservation de la planète, une ressource à chérir, à préserver. Sonia nous raconte comment, autour du monde, le rituel du bain est synonyme, lui aussi, de régénération.

Le Temazcal mexicain 

L’eau est une ressource sacrée et ce, depuis des millénaires. Une ressource chérie et utilisée à bon escient. Peu connue, le Temazcal est une pratique assez incroyable pratiquée en Amérique du Sud. Ce continent regorge de rituels liés à la Régénération, le plus connu étant l’Ayahuasca ou le Peyotl… Ici, rien à voir avec les hallucinations mais on parle bien de purification du corps et de l’esprit. Le Temazcal est une cérémonie sacrée du bain mais pas comme nous, européens, l’imaginons. Dans cette pratique, pas de baignoire à l’horizon, mais une tente. Comme une petite maison, cette hutte abrite des roches volcaniques préalablement chauffées sur lesquelles l’on verse de l’eau pour produire de la vapeur. Des plantes peuvent être disposées pour parfumer l’ambiance sous la toile. Cet endroit peut faire penser à la pratique du hammam car pendant quelques heures, on se laisse aller à la détente, et l’on élimine les toxines. Cette pratique peut être accompagnée par un chaman qui distribue des chants spirituels.

Lorsqu’on pense au rituel du bain, l’Amérique du Sud n’est pas forcément ce qui vient à l’esprit. Pourtant, la culture locale regorge de pépites. Sonia, nous confie avoir vécu d’incroyables expériences autour de ces rites « L’humain, les odeurs, le toucher, les textures sont aussi importants que leurs bienfaits. Une de mes découvertes préférée reste les thermes de Puritama dans le désert d’Atacama au Chili, une entière connexion à la terre, à la nature. »

Les bains ayurvédiques Indiens 

On connaît les massages et la médecine ayurvédique mais peu les bains de vapeur Swedhana, au Sud de l’Inde dans la région du Kerala. “C’est un pays, une région qui m’a beaucoup inspirée pour cette collection et forcément, j’ai une pensée toute particulière pour ce rituel.” nous souffle Sonia. Ce soin très spécifique est assez rare chez nous, il intervient souvent en complément d’un massage ayurvédique. Grâce au procédé, l’huile utilisée pendant le massage pénètre en profondeur et permet d’éliminer les toxines. Concrètement, le corps est immergé dans un caisson de sudation mais la tête reste toujours à l’extérieur. La vapeur, elle, nettoie et purifie. Les bienfaits sont multiples. “C’est idéal pour se régénérer.” ajoute Sonia.

Les Onsens japonais 

Au pays du soleil levant, la tradition du bain est ancrée dans l’Histoire, plus qu’un rite c’est un art de vivre. D’ailleurs, nous nous en sommes inspirés pour nos emballages Furoshiki dont l’histoire doit elle-même beaucoup au rituel du bain : ils servaient à emballer les vêtements avant de se rendre dans les bains publics qu’on appelle sento. Au Japon, il y a surtout des sources chaudes grâce à l’archipel volcanique du pays qu’on appelle onsen. « L’eau nous ressource, l’immersion du corps dans l’eau soulage, apaise, calme, détend. L’eau déclenche toute sorte de changements physiologiques, c’est assez magique de sentir tout notre être réagir lorsqu’on est immergé. »

Le bain japonais est associé à la pureté du corps mais aussi de l’esprit et possède ses propres codes. Par exemple, il est d’usage d’être entièrement nu et de se laver en dehors du bain, jamais dedans. Comme nous le faisions avec un bidet par exemple. Une anecdote qui fait écho au quotidien de Sonia, tombée en amour de cette tradition lors de ses voyages : « J’aime profondément ces rituels de bains, chacun me rappelle des souvenirs particuliers. Lorsque l’on m’interroge sur le rapport à l’écologie et à la planète, je réponds qu’à mon sens le problème est moins dans le nombre de litres par bain ou par douche, mais plutôt s’interroger sur le fait que nous nous lavons plus qu’il n’en faut et par conséquent nous consommons trop d’eau. En ce qui me concerne, je ne me douche généralement pas tous les jours. Je fais ma toilette quotidienne au bidet, oui un objet précieux qui ne devrait pas être en voie de disparition ! Et croyez-moi, je suis belle et bien propre, juste ce qu’il faut et ma peau bien moins agressée… Pensez-y ! ». Découvrez sans plus attendre nos linges de bain en nid d’abeille bio pour des rituels de bain toujours plus régénérants.

Découvrez le désir de régénérations à l’origine de Doran Sou.

Prendre pleinement conscience
du monde qui nous entoure.

Savoir qui nous sommes vraiment, ce que nous voulons être et ce qui est essentiel. Agir en conséquence et en responsabilité. Doran Sou est une jeune marque de linge de lit et de bain qui s’inscrit dans cette aventure, à l’unisson de sa fondatrice, experte du textile, Sonia Babecoff.

1

LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE METROPOLITAINE

X

Pin It on Pinterest