L’entretien écologique et conscient de votre linge Doran Sou

15 décembre 2020

Vous venez de recevoir une belle parure de lit, on vous a offert un magnifique jeté de lit en nid d’abeille : vous souhaitez donc en prendre soin et on vous comprend. On peut parfois se sentir submergés par les diktats écologiques liés à l’entretien du linge de lit ou de bain. Voici nos conseils pour réussir à entretenir vos draps de manière durable.

Les nombreuses alternatives écologiques à la lessive traditionnelle

Parce que nous avons pensé et conçu ce linge de lit et de bain en accord avec nos convictions écologiques, nous vous conseillons d’exclure les lessives traditionnelles. Si celles-ci promettent des senteurs pour le moins exotiques, elles sont surtout fabriquées à partir de substances indésirables voire toxiques, qui peuvent compromettre la qualité de nos draps. Ces dernières années, de nombreuses alternatives « vertes » ont fleuri, même dans les plus classiques des supermarchés. Aujourd’hui, recourir à la lessive écologique est à la portée du plus grand nombre. Choisissez-là biodégradable et, si possible, certifiée responsable.

Si comme nous, votre bien-être et celui de la planète vous tiennent particulièrement à cœur, une multitude d’astuces écologiques existent. Il ne reste qu’à choisir celle qui vous convient le mieux. Vous pouvez par exemple, réaliser votre propre lessive à la maison, les recettes sont à la portée de tous sur internet. Enfin, de nombreuses astuces de grands-mères traversent les générations :

  • une cuillère de percarbonate de sodium pour blanchir le linge ;
  • quelques gouttes d’huiles essentielles pour parfumer ;
  • ajouter un demi-citron dans le tambour pour éviter l’odeur d’humidité qui peut arriver dans un appartement mal isolé ou pendant l’hiver (marche aussi pour toutes les odeurs persistantes) ;
  • la terre de Sommières élimine toutes les tâches difficiles de manière naturelle et écologique ;

Les noix de lavage bio remportent également désormais un franc succès. Ce sont des coquilles de fruits séchés qui sont récoltées dans la région de l’Himalaya. Disposées dans la machine, elles libèrent de la saponine, un agent nettoyant naturel. Idéal pour un lavage quotidien. Sonia s’en sert surtout lorsqu’il n’y a pas de grosse tâche, car c’est écologique et efficace. Elle nous confie : “J’ai récemment lu que pour le linge peu sali, le mieux serait d’utiliser de l’eau seule. Rien de plus écologique et économique. Il semblerait même que l’eau seule éviterait que le linge blanc ne devienne grisâtre…” 

Fréquence de lavage : chacun son rythme !

Concernant la fréquence des lavages, il semblerait que la majorité des foyers optent pour un lavage hebdomadaire, mais Sonia nous rappelle : « C’est propre à l’utilisation de chacun. Si vous dormez avec vos animaux, votre nourrisson, la fréquence ne sera surement pas la même… Un lit c’est aussi des moments de vie. Réfléchissons avant de lancer une machine plutôt que de s’imposer des automatismes… »

Température : attention à vos couleurs !

Les matières comme le coton et le lin peuvent être lavées à haute température. Notre linge ne craint pas la chaleur. Mais pour que vos draps perdurent comme au premier jour, nous vous conseillons d’éviter le lavage des couleurs au-delà de 60°. « Pour des raisons écologiques, mais aussi pour préserver sa durabilité, plus un linge est lavé, et à haute température, plus vite il s’usera… » nous confie Sonia. Fiez-vous donc à votre instinct.

L’adoucissant : vraiment utile ?

Chez Doran Sou, nous préférons l’éviter car il n’est pas indispensable et souvent doté de substances chimiques. Sonia assure : « Je ne le pense pas nécessaire au lavage du linge de lit et je déconseille fortement d’en ajouter avec le linge de bain. Il a été démontré que l’adoucissant se dépose sur les fibres et empêche la bonne absorption. »

Nous en profitons pour vous rappeler que, lorsque vous recevez votre linge Doran Sou, il n’est pas utile de le passer en machine. Nous l’avons lavé au préalable à l’eau claire, puis emballé dans son tissu, il peut donc être utilisé dès réception de votre colis.

Sécher sans se presser

Le sèche-linge, grand consommateur d’énergie, est l’étape que nous préférons éviter si l’on peut s’en passer. Sonia nous convainc : « Même si aujourd’hui, la technologie a permis à nos sèche-linges d’être moins énergivores et plus respectueux du linge, il n’en reste pas moins qu’un séchage à l’air libre est plus écologique, plus doux pour les fibres, et convient à tous nos textiles. »

Le fil à linge, l’air et le soleil restent nos meilleurs alliés. D’ailleurs, nous vous recommandons vivement l’usage de pinces à linge en bois, en bambou ou en inox, plus résistantes et durables que leurs congénères en plastique.

Bien-sûr, nous ne disposons pas tous d’un espace permettant un séchage naturel. Une pièce chauffée et ventilée en intérieur fait d’ailleurs l’affaire. Et si vous optez pour un séchage en machine, Sonia nous rassure : « Opter pour ce qui convient le mieux à chacun. Aujourd’hui, les sèche-linges sont dotés de programmes adaptés à chaque fibre, donc plus respectueux. Si le séchage naturel reste le plus écologique, ayons conscience que cette pratique ne convient pas à tous les foyers : climat, espace, temps. Alors, optons pour ce qui nous convient le mieux, sans se culpabiliser. Tout en ayant conscience qu’en été, tout particulièrement en vacances, il est souvent plus facile de se tourner vers un séchage en plein air. Évitons surtout les automatismes : ce n’est ni productif, ni écolo ! »

Nos petits « plus » naturels…

Chez Doran Sou, nous aimons notre linge froissé au naturel… Sonia y met un point d’honneur : « Je trouve qu’il n’est pas nécessaire de repasser son linge de lit, pour des raisons écologiques bien-sûr, mais aussi pratiques. Après la première nuit, votre linge sera forcément froissé. Est-ce que cela vaut la peine de passer du temps et de consommer de l’énergie pour cela ? Chez moi, le linge de lit et d’intérieur n’est jamais repassé. Il est simplement bien plié et rangé. Et puis, une parure un peu froissée ne donne-t-elle pas du charme et de la vie ? »

Et si vous aimez vos draps et serviettes de bain parfumées, glissez quelques pains de savon – comme ceux de notre amie Raquel que nous avions inséré dans vos commandes de Noël – dans votre commode ou armoire, idéal pour dispenser un délicat parfum non-artificiel.

Enfin, pour éloigner les insectes et plus particulièrement les mites, la nature offre tout ce qu’il faut. La première chose à faire est d’aérer, secouer, et faire vivre votre linge. Ensuite, vous pouvez aisément trouver des boules ou des cubes de bois de cèdre, dont l’odeur caractéristique éloigne les indésirables. Autre astuce : optez pour un bocal ou une petite housse en tissu garnie de clous de girofle, d’écorces d’agrumes, de fleurs ou de plantes séchées telles que la lavande, le romarin, la sauge, la menthe… Naturel, économique, effet garanti !

Enfin, dernière astuce : amusez-vous à confectionner une « pomme d’ambre », une coutume qui remonte au Moyen-Âge… Plantez une cinquantaine de clous de girofle dans une orange et faites-la sécher dans un endroit sec pendant 4 à 5 semaines. Votre pomme d’ambre est prête. Elle se suspend dans une penderie, un placard, dispensant une odeur réconfortante tout en éloignant les mites.

Et vous, quelles sont vos astuces naturelles pour l’entretien de votre linge de lit ? N’hésitez pas à nous en faire part par mail à bonjour@doransou.com. Nous serons ravies de les tester et les intégrer à notre guide.

1

Pin It on Pinterest