Notre tuto Furoshiki façon Doran Sou : à vous de jouer !

8 janvier 2021

Nous vous avons raconté l’histoire très personnelle qui nous liait au Furoshiki. Désormais il est temps de passer à l’acte ! Découvrez notre tutoriel pour réaliser votre Furoshiki simplement à la maison.

Joana, notre collaboratrice depuis les débuts de Doran Sou et formée à cet art japonais, vous dévoile ci-dessous les préceptes de ce savoir-faire…

Chez Doran Sou, le Furoshiki est une tradition presque spirituelle. Joana, née aux Philippines, se rappelle : « Mon premier souvenir avec le Furoshiki remonte à mon enfance. Ma mère m’apportait mon déjeuner à l’école, emballé dans un carré de tissu. Elle souhaitait qu’il y ait un effet de surprise à chaque repas. Des années plus tard, j’ai eu la chance de participer à l’aventure Doran Sou. Lorsque j’ai raconté à Sonia ce souvenir d’enfance, elle a tout de suite senti que le principe du Furoshiki faisait écho à l’ADN de sa marque. J’ai alors commencé une formation à Carouge, en Suisse, pour me spécialiser dans cet art japonais. La formatrice était couturière, elle voulait que les choses soient très carrées. Moi, je voulais que le tissu reste à l’état brut, dans un esprit zéro déchet. J’ai appris les bases, les gestes, de manière scolaire. Aujourd’hui, je crée, comme un art, sans procédure, mes propres Furoshiki. J’ai appris à jouer avec le tissu, comme un enfant avec une poupée. »

Joana a réussi à transmettre ce savoir-faire à Brenda, qui réalise les emballages de toutes les commandes dans notre atelier en Espagne. C’est Joana qui développe et crée chacun des modèles mais toujours dans un esprit d’équipe : les avis et idées de chacune sont toujours les bienvenus. Sonia ajoute « C’est un savoir-faire inné, qui remonte à son enfance, elle est si passionnée qu’elle arrive à en faire des œuvres d’art. Elle arrive à transmettre son savoir-faire à l’équipe, mais aussi à ses enfants, c’est très beau. »

Comment réussir ce jeu de pliages ? Joana nous livre ses précieux conseils. 

1/ Utilisez un tissu découpé en carré. « Je préconise un carré car c’est le plus facile pour les débutants. On a tous chez soi, une serviette de table qui ne sert plus, ou un linge, un chiffon. Les tailles sont aléatoires, de 50 cm à 80 ou 100cm. L’idéal de se prendre ce que l’on a à la maison, on n’achète pas du tissu pour faire un Furoshiki. Recyclez, réinventez… On a tous quelque chose qui traîne ! »

2/ Posez votre tissu à plat sur une table, avec la pointe du tissu face à vous. Mettez votre objet, livre, ou ce que vous souhaitez emballer au centre du carré de tissu. Repliez sur elles-mêmes les pointes du tissu qui se situent face à vous (pas les extrémités).

3/ Repliez sur l’objet l’angle supérieur.

4/ Puis repliez l’angle inférieur.

5/ De part et d’autre de l’objet, attrapez le côté droit, de sorte à lever la pointe vers le haut. Faites la même chose du côté gauche. Serrez sur les côtés.

6/ Rabattez les pointes gauches et droites et faites un nœud bien serré, puis un autre nœud si vous avez encore assez de tissu. Tirez un peu sur l’angle qui dépasse pour lisser à la perfection votre joli pliage.

5/ « Vous poussez glisser des fleurs séchées, des petits bâtons de cannelle, des fruits séchés, tout autre élément de décoration qui vous sied… » nous glisse Joana.

Enfin, Joana nous rassure : « Rappelez-vous que chaque pièce est unique, l’important c’est qu’il soit fait de vos mains. Il n’y a pas de bonne façon de faire, faites-vous confiance. Vous pouvez créer à l’infini ! Pensez que vous êtes en train de rendre encore plus beau un cadeau, une attention pour un être cher. Il y a de l’émotion dans vos gestes, c’est magnifique. Un présent vient toujours du cœur, encore plus par son emballage. Transmettez ce savoir-faire à vos enfants et embarquez-les dans le cercle vertueux et magique du Furoshiki ! Moi, je l’ai fait avec mes garçons, j’aime à penser que c’est une chaîne d’amour… »

1

Pin It on Pinterest